L’esprit du camp

FALARDEAU Michel

√Člodie n‚Äôa pas le moral ! Sa m√®re l‚Äôoblige, pour gagner un peu d‚Äôargent, √† partir comme monitrice dans un camp de vacances. Six semaines de fichues √† amuser des morveux dans la for√™t ! Le directeur est bizarre, un grand √©chalas qui sort des plaisanteries pourries. Les autres moniteurs, pour la plupart des anciens, sont peu accueillants. Les sept gamines affect√©es √† √Člodie forment une bande de mini-harpies rousses, dessal√©es, dont on peut tout craindre ; mais qui s‚Äôav√©reront supportables. L‚Äôamiti√© avec une autre animatrice, Catherine, lui rend le s√©jour plus agr√©able. Tout serait pour le mieux si des √©v√©nements √©tranges ne venaient troubler l‚Äôesprit d‚Äô√Člodie. Quelles sont ces lueurs bleut√©es le soir dans la for√™t ? Pourquoi ces √©tranges cauchemars o√Ļ le directeur lui appara√ģt dans des mises en sc√®nes sataniques ?¬†Ce premier tome ne manque pas de sel. Gr√Ęce √† un dessin caricatural et expressif, √©gay√© par des couleurs vives en √†-plat, gr√Ęce √† une pointe d‚Äôhumour, gr√Ęce √† ces myst√®res qui s‚Äô√©claireront dans le tome √† venir, cette vie de camp qui aurait pu n‚Äô√™tre que banale, devient un sujet romanesque. (Y.H. et H.T.)