Les yeux d’Albert

AUBRUN Claudine

Manon raffole des mercredis passés avec sa grand-mère, que ce soit dans sa voiture pleine de bazar ou au MacDo, mais cela déplait beaucoup à sa mère. Un jour, la vieille dame emmène Manon faire une visite à Albert, un vieux monsieur qui a une superbe collection de papillons. Cela provoque la colère de la mère, qui supprime les joyeux mercredis avec Mamy Marcelle.

Comment cette grand-m√®re extraordinaire et pleine de fantaisie a-t-elle pu s’attirer les foudres de sa fille si s√©rieuse ? Avec l’aide de la baby-sitter, Manon finit par conna√ģtre le fin mot de l’histoire. Au-del√† des frites, des cigarillos que fume la grand-m√®re et qu’Albert r√©prouve avec vigueur lui-aussi, on d√©couvre le secret qui empoisonne cette famille. On peut pr√©f√©rer la premi√®re partie, plus gaie et gentiment transgressive.