Les Vivants et les Morts.

MORDILLAT Gérard

C’est toute une ville qui retient son souffle quand la Doucile d√©borde, mena√ßant l’usine qui emploie ses habitants. Rudi, Dallas, Franck et Lorquin, tous ceux de la maintenance, vont se battre pour elle. Deux ans plus tard, dans une r√©gion d√©j√† sinistr√©e et malgr√© l’optimisation de la production, le verdict tombe : la Kos est liquid√©e. D√©brayage, occupation, s√©questration, manifestation, quand tout demeure inutile, il reste la menace‚Ķ Mais un emploi vaut-il une vie ?¬†Avec empathie, Mordillat rapporte au quotidien la r√©alit√© ouvri√®re : l’usine, le plan social, les traites, le manque de loisirs, la fatigue et les engueulades. Il n’oublie ni les blagues, ni l’amiti√© qui soudent les hommes, encore moins la bravoure des femmes. C’est rapide comme l’eau qui monte, implacable comme une restructuration, inexorable, humain. C’est un roman v√©ritable, avec des histoires, des personnages, des amours, des secrets. Il y a de la col√®re et du d√©sespoir, il y a le courage d’hommes et de femmes en lutte pour leur survie. Apr√®s le l√©ger Comment calmer M. Blake (NB mars 2002), l’auteur √©crit un roman intelligent, passionn√© et g√©n√©reux.