Les Vampires de Manhattan

LA CRUZ MĂ©lissa de

& &

 

Theodora, ravissante malgrĂ© ses tendances gothiques, est en seconde dans le trĂšs huppĂ© lycĂ©e Duchesne de Manhattan. Bien que dĂ©daignĂ©e par la jeunesse dorĂ©e ultra-chic qui l’entoure, elle est conviĂ©e Ă  la rĂ©union d’un ComitĂ© de charitĂ© qui rassemble tout le gratin new-yorkais. Elle y dĂ©couvre son appartenance Ă  une race de vampires immortels, dotĂ©s d’un Code et d’un gouvernement. Au milieu de cette dĂ©bauche de marques et de luxe, un danger mystĂ©rieux tue de jeunes vampires, encore vulnĂ©rables. Seule ThĂ©odora et ses quelques amis prennent la menace au sĂ©rieux, et ils doivent lutter seuls contre l’avĂšnement des forces du mal. 

Si ce scĂ©nario fantastique, finalement assez classique, Ă©dulcore un peu son suspense, les personnages, sur fond new-yorkais, sont denses et rĂ©alistes. Les relations bien vues entre les lycĂ©ens  renverront les lecteurs Ă  leurs propres expĂ©riences. Ce premier tome d’une trilogie, d’un genre hybride entre satire sociale, fiction historique et fantasy, devrait aussi sĂ©duire par son cĂŽtĂ© initiation Ă  une sociĂ©tĂ© secrĂšte. Les Ăąmes sensibles pourraient nĂ©anmoins ĂȘtre choquĂ©es par les connotations sexuelles et satanistes des rites vampiriques