Les vaincus

GOLOVKINA Irina

1920. la Russie est sous la dictature bolchevique. Iolotchka, jeune infirmi√®re dans un h√īpital des arm√©es blanches, tombe amoureuse d‚Äôun officier qui d√©c√®de rapidement. Elle rencontre ensuite une famille de l‚Äôancienne aristocratie ; fascin√©e par leurs mani√®res raffin√©es et leur courage dans l‚Äô√©preuve, elle devient l‚Äôamie d‚ÄôAssia qui √©pouse un officier de la Garde, rescap√© d’un massacre. Des membres de la famille, traqu√©s par la f√©roce Gu√©p√©ou, sont arr√™t√©s, d√©port√©s et ex√©cut√©s. Les autres, les femmes surtout, tentent de survivre.¬†Petite-fille de Rimski-Korsakov, Irina Golovkina s‚Äôest inspir√©e de l‚Äôhistoire de sa grand-m√®re. √Čcrit vers 1960, son manuscrit, qui circulait sous le manteau, est imprim√© en 1992. Un ouvrage tr√®s long, mais tr√®s √©mouvant. L’auteur dit ne raconter que des faits r√©els dont elle a eu personnellement connaissance. Elle met en sc√®ne un monde path√©tique de personnages cultiv√©s, souvent musiciens, sombrant dans la d√©ch√©ance mat√©rielle sans perdre leur dignit√© et, pour certains, leur foi. Les d√©tails sont criants de v√©rit√©, la terreur stalinienne est d√©crite avec une force et une intensit√© qui rappellent les grands romans russes. Dans une postface son petit-fils √©voque le destin √©prouvant de cette femme qui incarnait ¬ę l’esprit russe ¬Ľ. Un beau r√©cit.