Les tags attaquent. (Mickette.)

GUDULE

& &  

 

¬†Eliot, timide et complex√© par son physique, ne sait comment avouer son amour √† Mickette. L’id√©e de taguer une d√©claration sur le mur du coll√®ge tourne √† la catastrophe : le lendemain matin, les mots du gar√ßon sont entour√©s de slogans vitup√©rant les enseignants ! Puis, tout le quartier est recouvert de graffitis attaquant les commer√ßants. Tout semble accuser Eliot mais Mickette enqu√™te.

M√™lant suspense et fantastique, en l’occurence des fant√īmes arm√©s de bombes que le gar√ßon a vu √† l’oeuvre, l’angoisse n’est pas de nature √† donner des cauchemars ; mais l’intrigue, mettant en cause les adultes et d√©boutant les accusateurs, procure un divertissement agr√©able.