Les singes de Dieu

WALD LASOWSKI Patrick

√Ä Paris, sous le r√®gne d‚ÄôHenri III, un contre-pouvoir d√©fie le roi : il s‚Äôagit d‚Äôun groupe de ligueurs acharn√©s, les Seize, avec √† leur t√™te Jean Boucher, le bien nomm√©, personnage historique, cur√© de Saint Benoit et docteur en Sorbonne. Leur premi√®re arme, la parole qui suscite le meurtre, les d√©nonciations, les vengeances multiples, par haine des protestants, mais aussi de ceux qui recherchent la paix : Ils arment le bras de Jacques Cl√©ment, meurtrier d‚ÄôHenri III, et luttent de toutes leurs forces contre Henri IV : ni piti√© ni pardon‚Ķ¬†¬†Le narrateur, capucin, seconda jadis Boucher ; frapp√© de mutisme, recouvrant la parole, c’est un coeur bris√© qui fait revivre la ronde infernale des haines inexpiables, l‚Äôhorreur des pr√™ches fanatiques, la logique monstrueuse du mal. L‚Äôauteur est un fin litt√©rateur bien document√© (Andr√© Gide, vendredi 16 octobre 1908, NB septembre 1992). Ce roman historique en trois chapitres dont un tr√®s court, surprenant de tendresse, sur les √©mois d‚Äôune jeune fille aim√©e du narrateur, met en sc√®ne les exc√®s de la religion au service de la passion du pouvoir. La clart√© terrible du style, haletant, la cruaut√© des √©v√©nements √©voquent une situation bien actuelle : comment devient-on un fou de Dieu ? ‚Ķ (E.B. et V.A.)