Les paradoxes du pardon

FABRE Nicole

& & &

 

Soulever la question du pardon est une gageure. Pour relever cette gageure, Nicole Fabre explore d’abord le sentiment parfois tenace de culpabilité, héritage de pressions familiales ou religieuses, elle souligne ensuite la nécessité d’une juste conscience de l’offense, d’une évaluation honnête de sa propre responsabilité pour pouvoir demander pardon et se pardonner soi-même. Car en face du fautif se trouve l’être meurtri. Et d’eux seuls dépendent la quête et l’accord du pardon. Comment alors dénouer la douloureuse question de fautes perpétrées par des pères ? Des crimes et des génocides jugés imprescriptibles par la société ? Existe-t-il des actes impardonnables ?

 

À ces interrogations, Nicole Fabre répond par des exemples concrets qu’elle puise dans la littérature, la philosophie ou son expérience de psychanalyste, et qui rendent son propos accessible. Des situations de la vie courante aux contextes les plus extrêmes, elle chemine vers « les paradoxes du pardon » qui permettent, au-delà de l’irréparable, de sauver la part d’humanité présente en chacun de nous. Une réflexion profonde sur le pardon ; et non pas un « pardon mode d’emploi ».