Les Mages.

AL-KONI Ibrahim

Dans l’esprit du d√©sert, accueillir un voyageur ob√©it √† la loi la plus √©l√©mentaire. Cependant, annexant le puits qui lui est offert, un sultan b√Ętit une cit√©, nouvelle Tombouctou vou√©e au commerce et au m√©tal pr√©cieux. Il trahit ainsi le Coran selon lequel, dans le coeur du croyant, Dieu et l’or ne peuvent cohabiter ; il trahit aussi la sagesse ancestrale qui dit que le Saharien doit √™tre nomade et le pacte des Mages qui d√©clenchent alors la col√®re du vent.¬†Avec pour cadre le d√©sert, qui trace son destin, le peuple saharien a ses rites et ses croyances auxquels Al-Koni donne corps, rebondissant d’un chapitre √† l’autre de la montagne √† la plaine. Le quotidien est entrecoup√© de l√©gendes, polyphonie du ciel et de la terre o√Ļ le rire des djinns r√©pond parfois √† celui des humains. Ici, la modestie sied √† la nature et la patience est le plus pr√©cieux des sortil√®ges. Ceux qui l’ont oubli√© le paieront le prix fort.¬†Au fil des pages l’envo√Ľtement op√®re, quand Al-Koni, d’une √©criture d√©licate, d√©laissant la trame au profit de la m√©ditation, c√©l√®bre la m√©moire du d√©sert.