Les femmes libres

LIEBMANN Irina

& &

 

« Le 28 fĂ©vrier 2001, il neige sur Berlin ». Elizabeth Schlosser, quinquagĂ©naire, en mal d’écriture, vit dans un immeuble dĂ©labrĂ©, perdue entre son fils adulte mutique, son pĂšre centenaire Ă  l’hĂŽpital, son fou de mari divorcĂ©. Dans ce prĂ©sent sans repĂšres, elle part Ă  la recherche du secret de famille qu’elle pressent miner son identitĂ©. Elle Ă©crit des lettres Ă  l’hĂ©roĂŻne d’un roman avec laquelle elle se sent en empathie. Son questionnement l’emmĂšne au-delĂ  de la frontiĂšre orientale allemande en SilĂ©sie polonaise et la fait se souvenir de « cette libertĂ© qu’elles avaient Ă  l’Est, les femmes, quand l’argent ne comptait pas, le prestige non plus  ».

 

C’est le premier livre publiĂ© en France de cette auteure sexagĂ©naire qui vit Ă  Berlin de sa plume (articles, piĂšces radiophoniques, romans, livres pour enfants). Une belle Ă©criture trĂšs incantatoire, flirtant avec la poĂ©sie dans les descriptions de Berlin sous la neige, attire le lecteur jusqu’à la derniĂšre page
 mais le sens de cette longue et solitaire errance apparaĂźt bien hermĂ©tique.