Les Ciels de la baie d’Audierne.

JAOUEN Hervé

Mélodie, dix-huit ans, relate le désastre familial. Trois ans auparavant, elle menait une vie heureuse dans une ville moyenne entre Rennes et Paris : des parents chaleureux, un petit frère adorable, une jolie maison. Le père, kinésithérapeute, est accusé d’appartenir à un réseau pédophile, la mère arrêtée pour complicité, Mélodie placée dans un foyer pour ados, Petit Louis dans une famille d’accueil. La maman libérée – provisoirement –, les soucis financiers les obligent à s’installer dans une banlieue défavorisée de Rennes. Petit Louis devient muet, Mélodie descend aux enfers dans la fréquentation de jeunes voyous. Parviendra-t-elle, par l’écriture, à se reconstruire ?

 

Hervé Jaouen retrouve un thème qu’il avait déjà abordé : Le Fossé (NB avril 1995) qui se creuse entre les différents quartiers de nos villes, entre zonards et nantis. Le pouvoir arbitraire des juges et de leurs auxiliaires est mis en cause. Ce roman noir, au coeur d’une réalité sociale, est adouci par l’attachement que Mélodie porte à la Bretagne. Le style maîtrisé sert cette relation bouleversante d’un naufrage familial, inspiré d’un retentissant procès d’actualité.