Les baleines se baignent nues

GETHERS Eric

Malgré ce qu’on lui avait laissé croire, la naissance d’Henry n’a pas été un beau roman. Tout comme son existence d’ailleurs, jalonnée d’êtres en perdition. Son père, parfait sous tous rapports, ne croyait qu’au sexe. Vivienne, l’infirmière qui l’adopte, n’est que don d’elle-même. Peggy, une jeune femme violée par son père, idolâtre Jeanne d’Arc. Audrey se suicide par l’obésité… Il en va ainsi de tous les êtres qui vont traverser sa vie : des hommes et des femmes perdus, mal construits, qui cherchent, chacun à sa manière, une raison d’être, un palliatif à leurs manques ou à leurs obsessions. Eric Gethers est américain, a travaillé comme scénariste à Hollywood et vit maintenant en France. Son roman fourmille de protagonistes originaux dont la personnalité crée à chaque fois un roman dans le roman. Pourtant bien écrit, ce parcours initiatique, prometteur et original au début, ne tient pas la durée. Cette vision d’un monde absurde où chacun cherche un sens finit par n’être plus qu’une longue accumulation de loufoqueries. C’est trop. L’excès tue la force de l’intention initiale.