Les anges des gratte-ciel

NILSEN Tove

& &

 

Dans une banlieue populaire, un gratte-ciel à Oslo, à la fin des années cinquante. Les soixante-dix familles qui s’y installent viennent de tous les coins du pays. Les enfants : Tove, onze ans (la narratrice), ses copines et les garçons sont tous un peu voyous. Ce petit monde de la préadolescence est décrit avec tendresse et verdeur : ils ont envie de ce qui est interdit, besoin de faire des bêtises, de se procurer un peu d’argent, de percer le monde des adultes. Ce qu’ils perçoivent de la sexualité de leurs parents et surtout de la leur, pas encore éclose, les passionne. La vie dans une des premières cités, phénomène nouveau à cette époque, n’est pas sans problèmes : travail ingrat des parents, vie difficile en famille, jeunes qui font un peu peur.

 

Ce roman alerte fourmille de situations cocasses, d’espiègleries en tous genres, de réflexions drôles ou touchantes. Cependant, sous une apparente naïveté, la crudité de certaines scènes, l’obsession très réaliste de si jeunes gamins pour les mystères du sexe n’ont rien d’innocent.