Les Amants du Nil.

SHIPMAN Pat

Pat Shipman retrace l’incroyable épopée d’un couple anglais qui décida, en 1861, d’explorer les sources du Nil. Sam Baker, gentleman riche et veuf de trente-neuf ans, a enlevé Florence, Hongroise orpheline élevée dans un harem après le massacre de sa famille. Elle n’avait que quinze ans, mais déjà une force de caractère extraordinaire, et leurs deux énergies se complétèrent magnifiquement pour venir à bout des multiples épreuves qu’ils trouvèrent sur leur chemin. Revenus en Angleterre en 1865, ils régularisèrent leur union ; puis, en 1869, ils repartirent avec la mission officielle d’abolir l’esclavage dans la région du Nil blanc. Malgré des conditions plus favorables, les attaques se succédèrent et le couple ne dut sa survie qu’à son courage et son endurance.

 

Appuyé sur une documentation très précise, ce récit historique, enrichi de nombreuses photos et gravures, éclaire l’aventure des deux héros peu connus. La complémentarité de ces deux êtres, aux origines si disparates, est remarquable. On peut seulement regretter que l’abondance de détails, souvent répétitifs, étouffe un peu le récit.