Les actifs corporels.

MOURAD Bernard

& &  

Jeune consultant aux dents longues et aux émotions contrôlées, Alexandre Guyot est le héros d’une première mondiale dans le monde économique : il s’apprête à être coté en Bourse. Lui-même, pas sa société ! L’introduction de la première “Société-Personne” est un grand succès, et des milliers de jeunes ambitieux l’imitent. La vie personnelle d’Alexandre est désormais fonction de sa valeur boursière. Une collègue de travail, “SP” elle aussi, lance même une OPA sur lui…

 

Ce premier roman réaliste veut dénoncer la logique des moeurs économiques actuelles fondée sur la recherche individualisée du profit. L’utopie ainsi décrite est-elle si invraisemblable ? L’auteur fait tout son possible pour lui donner le maximum d’authenticité en nourrissant son récit de péripéties et d’expressions financières telles qu’on en lit tous les jours à propos de la vie des sociétés. En dépit d’une vraie qualité de narration et d’une écriture alerte, le lecteur peine à entrer dans cette charge satirique, certes bienvenue, mais qui ne suscite aucune empathie envers son héros trop froid.