Le voleur de chaussettes (Orlando ; 2)

RADICE Teresa, TURCONI Stefano

Le petit monde d’Orlando est agité par un drôle de mystère : une à une, les paires de chaussettes des habitants de l’île se retrouvent dépareillées ! Orlando veut comprendre ce qui se passe, et place un soir dans une de ses chaussettes une petite clochette. Il s’élance alors à la poursuite du voleur qui s’avère être un lutin irlandais plus roux et frisé que nature, caché dans un tronc d’arbre creux ! O’Malley est venu y trouver refuge après avoir fui son pays où tout le monde s’est mis à se regarder de travers parce que le vent avait mélangé tous les moutons.  Toujours aussi idyllique, comme éclairé par un éternel printemps, le petit monde d’Orlando est celui de l’amitié et du partage, de la bienveillance et de la bonne volonté. Les petits drames sont vite désamorcés par la tendresse et l’humour des scénarios, par la gaieté et la fraîcheur des dessins aux crayons de couleur. Une petite morale distillée au passage, un héros doté d’une imagination fertile comme tant d’enfants : un vrai plaisir de lecture pour les plus jeunes qui découvrent et apprennent à aimer les BD. (M.T.)