Le tour de l’oie

DE LUCA Erri

Un soir d‚Äôorage, √† la lueur de la chemin√©e, un homme qui lit Pinocchio sent derri√®re lui une pr√©sence, celle du fils qu‚Äôil aurait pu avoir et qui n‚Äôest pas n√©. S‚Äôensuit un long dialogue entre le p√®re et le fils imagin√©, un dialogue o√Ļ la vie de l‚Äôhomme est √©gren√©e avec √©motion.¬†¬†¬†

Erri De Luca (Une t√™te de nuage, NB avril 2018), dans ce r√©cit autobiographique, raconte sa vie √† cet enfant d√©j√† adulte dont il regrette la non-existence. Comme dans un jeu de l‚Äôoie, il avance et recule dans ses √©vocations : sa jeunesse pauvre √† Naples, son p√®re qui l‚Äôa initi√© √† la peinture, l‚Äôamour pour sa m√®re, grande lectrice qui lui a ouvert les portes de la litt√©rature, son pass√© d‚Äôouvrier et de r√©volutionnaire anarchiste, sa passion pour la montagne et l‚Äôescalade, son go√Ľt pour l‚Äôasc√®se‚Ķ Petit √† petit, ce fils devient un double de lui-m√™me qui l‚Äôoblige √† se livrer davantage. Intense introspection philosophique et nostalgique. Des phrases courtes et l√©g√®res expriment sa pens√©e. Beau livre, √©trange, tr√®s po√©tique et triste.¬† (M.-F.C. et A.M.)