Le silence des Chagos.

PATEL Shenaz

Dans l’archipel des Chagos, « pluie d’Ăźles posĂ©es sur la mer comme une priĂšre » dans l’ocĂ©an Indien : Diego Garcia. Charlesia en rĂȘve, en crĂšve de regrets et de nostalgie, comme DĂ©sirĂ©, dit Nordvaer – du nom du bateau sur lequel il est nĂ© – qui rĂ©alise n’ĂȘtre de nulle part. Sa mĂšre, enceinte, et Charlesia ont toutes deux Ă©tĂ© contraintes Ă  l’exil avec leur famille sur l’Ăźle Maurice pour permettre l’installation Ă  Diego d’une base militaire amĂ©ricaine. Les Chagossiens ont dĂ» partir, abandonner leurs morts ; confiance et fatalisme ont fait d’eux des morts-vivants. RejetĂ©s et misĂ©rables, ils ne comprennent pas


La langue de Shenaz Patel, concise et poĂ©tique, dit subtilement la douleur du souvenir, souffrance des dĂ©racinĂ©s oĂč se mĂȘlent rĂ©volte et soumission. NĂ©e Ă  l’Ăźle Maurice, elle a dĂ©jĂ  montrĂ© dans Sensitive (N.B. avr. 2003) qu’elle savait exprimer, par des images colorĂ©es et chaleureuses, le bonheur des joies simples autant que l’amertume de la perte.