Le sapin

ANDERSEN Hans Christian, METTLER René

& & &

 

Le sapin n’a qu’un souhait : grandir pour qu’on le coupe et qu’on l’admire… La for√™t est trop petite pour lui, et le monde semble magnifique. Un hiver, √† l’approche de No√ęl, les b√Ľcherons le coupent. Il est dress√© dans une grande salle, d√©cor√©, illumin√©, admir√© de tous. Mais quand la f√™te est finie, il est rel√©gu√© au grenier et se rappelle avec nostalgie les beaux jours dans la for√™t. Au printemps, fl√©tri, il est d√©coup√© et br√Ľl√©.¬†

Conte philosophique sur le th√®me du ¬ę carpe diem ¬Ľ : profiter pleinement du temps pr√©sent sans chercher √† courir apr√®s des r√™ves de gloire qui n’apportent que regrets. Le destin du sapin pr√©sente sans aucun doute des analogies avec celui d’Andersen, fascin√© par sa r√©ussite sociale, dont l’ambition l’a laiss√© seul au soir de sa vie. Les illustrations, pleine page, lumineuses, descriptives et minutieuses, encadrent le texte qu’elles accompagnent parfaitement. Quatre pages documentaires sur Andersen et son √©poque compl√®tent ce conte.