Le Sang des voyous

PARINGAUX Philippe, LOUSTAL Jacques de

&&&

 

Les auteurs proposent ici un one-shot √©tonnant¬†: la descente aux enfers d√©sesp√©r√©e d’un tueur au bout du rouleau. Malade, presque mourant, ce vieux malfrat, soutenu par la morphine, rassemble ses derni√®res forces et liquide son ancienne bande. Il part ensuite dans le midi √† la recherche de sa fille Lison, n’h√©sitant pas √† tirer sur tous ceux qui s’opposent un tant soit peu √† lui¬†: son ancienne femme, son amant et un flic. Il d√©couvre enfin Lison au plus profond de la mis√®re‚Ķ

 

La mise en page qu’affectionne Loustal¬†: des vignettes (en majorit√© deux √† quatre par planche) quasiment sans dialogues mais avec, dans leur partie inf√©rieure, un texte simple et explicatif. Rythm√©es par quelques images pleines pages, elles maintient une certaine distance vis-√†-vis du h√©ros. Les illustrations, par leur dessin stylis√© et colori√© avec des √†-plats de couleurs vives aux contrastes violents, les visages statiques et sans grande expression esquiss√©s √† grands traits, accentuent l’ambiance morne et violente de ce monde d√©compos√© d’anciens ca√Įds du crime. Le but est atteint, l’histoire est noire mais belle.