Le sabre des Takeda.

INOUÉ Yasushi

& &

 

Après Au bord du lac (N.B. mai 2002), la présente oeuvre de l’écrivain japonais Yasushi Inoué, mort en 1991, est publiée à son tour en français. Elle a pour cadre le Japon du XVIe siècle où les seigneurs se livrent à des guerres sans merci pour le contrôle de territoires toujours plus étendus. Le clan des Takeda, sous la direction de Takeda Harunobu Shingen, s’oppose à ses puissants voisins, les clans Hôjô et Imagawa, dévorés par une même ambition. La vedette est ici donnée à Yamamoto Kansuke, personnage diversement décrit par les historiens, hormis son apparence physique d’homme « le plus laid de son temps ». Dans la réalité, il ne semble guère avoir été le stratège infaillible, voué à la seule cause de l’unité du Japon, ainsi que le présente Yasushi Inoué. Ses aveux répétés de l’amour indéfectible qu’il voue à son maître Harunobu, à sa concubine et à leur fils, offrent en tout cas des moments de répit bienvenus au milieu du fracas incessant des batailles, objet essentiel du roman.