Le rouge vif de la rhubarbe

√ďLAFSD√ďTTIR Audur Ava

En Islande, Augustina, jeune adolescente handicap√©e abandonn√©e par sa m√®re,¬†vit avec Nina, une femme de bon sens, passionn√©e de recettes de cuisine traditionnelles. Pour contrer la d√©ficience de ses jambes, elle se lance de terrifiants d√©fis : aller seule sur la gr√®ve avec ses b√©quilles, grimper dans le potager o√Ļ pousse la rhubarbe‚Ķ elle r√™ve m√™me d‚Äôescalader la montagne. Tirant profit de sa force, de sa voix, elle d√©couvre son pouvoir de s√©duction et va quitter l‚Äôadolescence, ses espoirs, ses chim√®res.¬†¬†Voici la traduction du premier roman de l‚Äôauteur, devenue c√©l√®bre apr√®s la publication de Rosa Candida (NB f√©vrier 2011). Dans cette √ģle de sable noir, la vie rythm√©e par les temp√™tes ne peut √™tre que minimaliste, mais les traditions locales donnent au quotidien une force d‚Äô√©vocation quasi magique. La romanci√®re brosse avec tendresse le portrait d‚Äôune enfant particuli√®re, qui donne une autre image du handicap, et les personnages qui l‚Äôentourent nous √©meuvent. Dans ce pays o√Ļ la nuit ne finit pas, le d√©sir tourne autour de la lumi√®re et de la couleur. Un petit livre qui porte au r√™ve. (B.V. et M.Bo.)