Le prisonnier du Caucase et autres nouvelles.

MAKANINE Vladimir

Le soldat Roubakhine appr√©ciait la beaut√© de la nature, mais il n’√©tait pas pr√©par√© √† la beaut√© humaine. Lorsqu’au cours d’une manoeuvre il fait prisonnier un beau soldat, un trouble inattendu le submerge et le fige, entra√ģnant sa culpabilit√©. Cette grande charge √©motionnelle d’hommes isol√©s depuis des mois se retrouve dans une seconde nouvelle o√Ļ, dans un bagne de la Ta√Įga, d’autres √™tres sont confin√©s. Mais ici, c’est la haine qui d√©ferle et les exactions s’encha√ģnent apr√®s le rel√Ęchement de la discipline, d√Ľ au retournement politique de Moscou. La jalousie et le sacrifice de soi s’inscrivent enfin dans les deux derni√®res nouvelles o√Ļ le changement de r√©gime et les in√©galit√©s qui se creusent, d√©j√† √©voqu√©s dans Underground (N.B. d√©c. 2002), entra√ģnent b√©vues et d√©bordements.

Il y a un sentiment d’urgence chez ces hommes, submerg√©s par leurs √©motions, v√©ritables champs d’exploration de la nature humaine, que Vladimir Makanine met en sc√®ne dans une langue sobre et path√©tique, touchant parfois au tragique. Et si la montagne cristallise les r√™ves et que la femme fait office de sentinelle, le bonheur est ici rarement au bout de l’esp√©rance.