Le Journal.

MARIS Bernard

Le dessinateur de l’hebdomadaire Le Journal tente de se suicider. Son ami Guy Larcher, responsable des pages « idées-débats », se trouve vite au carrefour délicat d’une douteuse affaire d’intérêts, d’un délit d’initié et d’un amour – impossible ? – pour la femme de son patron, parfaitement étrangère à son monde… Sur fond d’affairisme et de manipulation des gens et des choses, Larcher, principal personnage de ce roman foisonnant, découvre en accéléré l’envers du décor journalistique : appuis politiques, quête effrénée de « scoops » mensongers, primauté des bons mots, mépris des provinciaux, manque de vérifications « terrain »…

 Universitaire et journaliste, Bernard Maris a écrit plusieurs essais et deux romans (Cf. L’enfant qui voulait être muet, NB février 2003). En filigrane de la lutte pour le contrôle d’un journal sur le déclin, l’auteur décrypte longuement les rouages d’une histoire familiale bien particulière. La critique du traitement actuel de l’information est féroce, et le style policier fait adroitement ressortir les caractères vaniteux et faibles des personnages…