Le gardien de la Joconde

FERN√ĀNDEZ D√ćAZ Jorge

Les services secrets argentins confient √† un ancien soldat de la guerre des Malouines la protection rapproch√©e d’une belle avocate venue √† Buenos Aires piloter un commerce de coca√Įne dilu√©e dans du vin. Il surveille aussi une femme qui a des relations avec son coach sportif, et une s√©natrice entre les mains d’un ma√ģtre chanteur. Ces aventures dangereuses nous conduisent √† travers l’Argentine, puis l‚ÄôEspagne, de r√©ceptions dans des estancias de luxe √† des courses poursuites dans les bidonvilles, jusqu’√† un d√©nouement tr√®s moral‚Ķ¬†¬†Jorge Fernandez Diaz √©crit une histoire polici√®re qui tient √† la fois du roman d’aventures et du roman noir o√Ļ la corruption r√®gne √† tous les niveaux du pouvoir. Le style peut √™tre tr√©pident, mais aussi prendre la forme d’un guide touristique de l’Am√©rique du sud. C’est une affaire longue et compliqu√©e dans laquelle les intrigues se rejoindront sans souci de vraisemblance. La facilit√© avec laquelle le h√©ros retrouve sa prot√©g√©e en Espagne est d√©concertante. La longueur et la densit√© de l’√©criture nuisent au suspense li√© √† l’action pourtant entrecoup√©e de s√©quences √©rotiques tr√®s denses. (C.M. et M.Bi.)