Le corset invisible

ABÉCASSIS Éliette, BONGRAND Caroline

La libĂ©ration de la femme a-t-elle rĂ©ellement amĂ©liorĂ© la vie des femmes ? Non, rĂ©pondent Eliette AbĂ©cassis et Caroline Bongrand, qui dressent un inventaire des dĂ©gĂąts du fĂ©minisme sur une femme vampirisĂ©e par son travail, son foyer, et conditionnĂ©e par les mĂ©dias Ă  ĂȘtre mince, belle, intelligente et surtout performante Ă  l’égal des hommes. De la contraception au mĂ©nage, du divorce Ă  l’accouchement, les deux romanciĂšres, tout en soulignant quelques vĂ©ritĂ©s, Ă©voluent dans une spirale de nĂ©gativitĂ© et montrent les effets pervers de chaque progrĂšs accompli. De leurs propos radicaux et souvent caricaturaux, oĂč l’homme Ă©goĂŻste, le « gynokiller », remplace le bon vieux « macho », se dĂ©gage une grande dĂ©sillusion. MalgrĂ© un certain humour caustique, c’est un bilan pessimiste qui ne propose pas de solutions pour faire Ă©voluer les rĂšgles d’une sociĂ©tĂ© exerçant effectivement d’énormes pressions sur les femmes.

 

Ni psychologues, ni sociologues, les auteures (totalisant quinze romans Ă  elles deux !) n’ont pour champ d’observation qu’un aspect limitĂ© de la condition fĂ©minine mais, tel quel, ce manifeste a pour principal intĂ©rĂȘt les dĂ©bats qu’il peut susciter.