Le choix de Pauline

BERNIER Henriette

En 1946, Pauline, veuve de guerre, sans ressources, obtient un emploi de garde-barri√®re pr√®s de Verdun. Avec deux jeunes enfants √† charge, elle quitte sa m√®re et la maison familiale, se trouve livr√©e √† elle-m√™me, jolie femme faisant un m√©tier r√©serv√© aux hommes, en proie aux m√©disances, et √† la jalousie, dans un milieu paysan o√Ļ l’on ne plaisante pas avec les traditions et la morale. Cependant, son s√©rieux et son courage lui permettront de surmonter les difficult√©s et de donner √† ses enfants une bonne √©ducation. ¬†√Ä travers l’histoire banale de Pauline, Henriette Bernier ressuscite le temps des chemins de fer de l’apr√®s-guerre, avec ses draisines et ses locomotives √† charbon, et rappelle les grands changements apport√©s par la modernisation √† la vie paisible de la province. Tout ceci, bien d√©crit, se lit avec plaisir.