Le chant de la nuit

ROMANO-LAX Andromeda

& &

 

Le narrateur, Feliu Delargo, né en 1892 en Catalogne, confie à Wilhelm (dont l’identité est dévoilée à la fin du récit) l’histoire de sa vie. Seul souvenir de son père, mort en 1898 à Cuba : un archet arrivé dans une caisse. Né dans une famille passionnée de musique, Feliu devient un violoncelliste réputé. Des rencontres exceptionnelles jalonnent et marquent à jamais son destin : le pianiste Justo Al-Cerraz avec qui il se lie d’une amitié fidèle mais orageuse, la reine d’Espagne, la jeune violoniste juive Aviva… Dans une Espagne avide de liberté, en proie à l’anarchisme, et dans une Europe qui voit la montée du fascisme, Feliu défendra les idées de droit et de progrès.

 

Pari audacieux pour ce premier roman que de retracer, √† travers le destin revisit√© de Pablo Casals, une fresque musicale et historique de1892 √† 1975 ! Le lecteur, admiratif devant ce r√©cit m√©thodiquement construit et articul√© autour d‚Äôune documentation √©clectique et √©rudite, est cependant vite submerg√© par la densit√© de la narration et par l‚Äôampleur et les amalgames des th√®mes abord√©s (inspiration musicale, sens de l‚Äôexistence, engagement politique…).