L’arr√™t du coeur

DEBACKER Agn√®s, BRUNET Ana√Įs

Simon, 10 ans, se remet difficilement du d√©c√®s brutal de Simone dont le corps a √©t√© d√©couvert par la gardienne de l‚Äôimmeuble. Comment y croire ? Il la harc√®le tous les jours pour qu‚Äôelle raconte. Il pense sans cesse aux moments pass√©s avec celle qui fut sa voisine, sa nounou et surtout son amie. Il ose entrer tout seul dans l‚Äôappartement de Simone pour r√©cup√©rer la th√©i√®re dans laquelle, selon un rituel √† eux, ils cachaient leurs voeux : le pr√©cieux objet contient ses secrets et ‚Ķ ceux de Simone. Le nom de Farid revient sans arr√™t. Et si la vieille dame avait v√©cu une histoire d’amour cach√©e ?¬†√Ä partir d’une profonde amiti√© interg√©n√©rationnelle, l’auteure m√®ne une r√©flexion sur le deuil et le secret. Au fur et √† mesure de l’enqu√™te de Simon, on d√©couvre un contexte politique : la guerre d’ind√©pendance d’Alg√©rie. Le regard de Simon √©volue aussi bien sur Simone que sur le monde, sur le rapport de la France √† son pass√© colonial et ses cons√©quences. Ces diverses strates narratives s’entrecroisent progressivement et habilement. Toutefois, malgr√© des illustrations qui ram√®nent √† la perspective de l’enfant, on regrette que Simon s’exprime parfois plus comme un adulte que comme un gar√ßon de son √Ęge. (P.E. et C.B.)