L’architecte du sultan

SHAFAK Elif

En 1546, un shah d’Hindoustan envoie par bateau un pr√©cieux cadeau √† Soliman le Magnifique : Chota, un √©l√©phanteau albinos. Jahan, douze ans, orphelin, refuse d’√™tre s√©par√© de l’animal aupr√®s duquel il a √©t√© √©lev√©. Il se glisse √† bord et parvient √† force d’astuce et de volont√© √† prendre la place du cornac. √Ä Topkapi, la fille du sultan s’entiche de l’√©l√©phant blanc et le jeune dresseur tombe amoureux de la princesse. Sinan, le tr√®s c√©l√®bre architecte en chef du sultan, a remarqu√© les dispositions de Jahan et d√©cide d’en faire son √©l√®ve.¬†Elif Shafak (Crime d’honneur, NB juillet-ao√Ľt 2013) d√©peint les douceurs et les violences d’Istanbul au XVIe si√®cle avec les couleurs des miniatures orientales : jardins et champs de bataille, palais, mosqu√©es, magnificence et d√©cr√©pitude. Dans ce d√©cor fabuleux, le h√©ros, toujours en qu√™te d’un bonheur simple et industrieux au service de l’art et de la beaut√©, est confront√© aux injustices, jalousies, in√©galit√©s, croyances et superstitions. Son parcours initiatique sem√© d’emb√Ľches s’√©tire sur pr√®s de cent ans ! La progression de l’histoire s‚Äô√©tire un peu lentement parfois, mais on prend plaisir √† suivre les destin√©es des personnages fictifs ou historiques de ce beau conte philosophique et humaniste. (T.R. et A.-M.D.)