Landru : bourreau des coeurs

JAEGER Gérard A.

Ni roman, ni biographie, cet ouvrage veut inscrire Landru dans les √©v√©nements de son temps. Son proc√®s en 1921-1922, couvert par Colette, fait entrapercevoir la personnalit√© √©nigmatique de cet homme n√© en 1869¬†; enfance banale, mariage pr√©coce, emplois √©pisodiques, adresses renouvel√©es‚Ķ Toujours avide de reconnaissance et d’argent, il s’invente une destin√©e‚Ķ Annonces matrimoniales all√©chantes, promises bern√©es qui perdent leurs biens et leur vie (dix d’entre elles) √† Gambais, dans une cuisini√®re d√©sormais c√©l√®bre. Alors pourquoi tant de candidates na√Įves¬†? L’homme a du charme, de la tendresse, de l’√©ducation; c’est un chasseur intuitif et organis√©. Elles sont seules, veuves souvent, toujours fragiles. Pourquoi la police donne-t-elle des r√©ponses aussi superficielles √† des disparitions signal√©es¬†? Elle est sollicit√©e plus gravement dans Paris en guerre. Landru, parfois arr√™t√©, d√©route, convainc‚Ķ presque jusqu’√† sa condamnation bas√©e sur l’intime conviction car les preuves mat√©rielles manquent. Cet assassin atypique, spirituel, peu loquace, utilise d√©j√† les m√©dias et d√©stabilise les jur√©s qui l’enverront quand m√™me √† la guillotine.

 

√Čcrivains, dramaturges, chansonniers, cin√©astes s’emparent du personnage complexe dont voici une approche rigoureuse au suspense bien men√©.