La Symphonie des spectres

GARDNER John

S√©par√© de son √©pouse et harcel√© par le fisc, Peter Mickelsson est professeur de philosophie dans une universit√© de second rang. Bien que ruin√©, il ach√®te sur la Susquehanna une vieille b√Ętisse que la rumeur dit hant√©e. Il tente de s‚Äôint√©grer en restaurant sa maison, mais s‚Äôenfonce passivement dans l‚Äôalcool, la solitude jusqu‚Äô√† la folie. Les fant√īmes du pass√© r√īdent, les mormons aussi, sa relation avec une jeune prostitu√©e d√©rape, des crimes s‚Äôaccumulent‚Ķ Aura-t-il ¬ę le courage de faire un petit pas pour r√©affirmer sa dignit√© ¬Ľ ?¬†John Gardner a publi√© ce roman juste avant sa mort en 1982. Il dessine sans complaisance le portrait fouill√© d‚Äôun antih√©ros ‚Äď un homme qui lui ressemble ? ‚Äď tourment√©, l√Ęche souvent, √©mouvant parfois. Ce livre foisonnant m√™le les th√®mes et les genres : fantastique, suspense, roman gothique (mal√©dictions, tr√©sor, sectes), r√©flexions fortes (relativisme religieux, pollution, avortement, milieu universitaire, philosophie, Nietzsche surtout..), le tout √† la troisi√®me personne dans une langue tr√®s savante. Mais les multiples descriptions, pourtant riches, et les s√©quences inutiles √©touffent la progression du r√©cit dont le d√©nouement est d√©cevant sinon d√©lirant. Un roman tr√®s dense, tr√®s long.