La science des cauchemars

OVALDÉ Véronique

Une adolescente quitte Mexico pour la côte Pacifique. Elle dort sur la plage, sous la coque d’un bateau, en attendant de gagner un peu d’argent. C’est un vieux pornographe aveugle, reclus dans une cave, qui va l’embaucher comme lectrice… ou plutôt comme auditrice de ses cauchemars. Fascinée par ce corps adipeux accablé, la jeune fille va mettre un terme à ses souffrances.  Rêves récurrents et rêves d’anxiété hantent la vie de cet homme. Est-il en proie aux remords d’essais nucléaires qui ont eu lieu au Nouveau Mexique en 1945? Revit-il le gigantesque incendie qui a détruit une grande partie des installations et la forte pluie qui a sans doute contaminé les sols? Sa vie souterraine est-elle une réminiscence d’un bunker de laboratoire scientifique? On reste sur une fin dérangeante. Une nouvelle collaboration réunit les deux artistes dans une ambiance onirique malsaine, mais immersive et envoûtante. Les fêlures de l’âme humaine y apparaissent dans l’enchevêtrement de racines d’arbres et de vaisseaux sanguins qui forment des ramifications pour enserrer comme un étau. Les eaux glauques et stagnantes d’une piscine, ou une plage jonchée de détritus, montrent la réalité d’une société qui se meurt. (M.-C.D. et L.L.-D.)