Francis Rissin

MONGIN Martin

D’abord, on croit Ă  un canular limitĂ© au dĂ©partement de l’Ain. Mais il faut se rendre Ă  l’évidence : le nom de Francis Rissin s’affiche bientĂŽt sur tous les murs de France, blanc sur bleu. Personne ne le connaĂźt, tout le monde en parle : hallucination collective ou manipulation de masse ; imposteur ou homme providentiel ? Une universitaire Ă  la Sorbonne, un biographe, un cinĂ©aste, un romancier, un commissaire d’exposition, d’autres encore, tentent de cerner le mystĂ©rieux personnage. Ce premier roman d’un professeur de philo fĂ©ru de politique surprend par son ampleur et la maĂźtrise d’une construction diabolique qui en fait un jeu de fausses pistes Ă©moustillant. Les onze chapitres sont autant de fictions secondaires dont l’articulation dĂ©stabilise. Avec chaque fois, un changement de point de vue et de style narratif (polar, fantastique, comĂ©die, apprentissage) et de gĂ©ographie (tour de France dĂ©lectable des petites villes, panoramas remarquables). Martin Mongin veille malicieusement Ă  ce que les Ă©lĂ©ments de son ambitieux puzzle littĂ©raire entretiennent jusqu’au bout ambiguĂŻtĂ©s et doutes : les indices s’avĂšrent aussi peu fiables que les tĂ©moignages de ceux qui disent avoir vu Francis Rissin ! Tableau parfois cruel mais jamais inhumain d’un pays en quĂȘte d’un rĂ©cit national. Brillant, ludique. (T.R. et C.B.)