La salamandre.

RUFIN Jean-Christophe

Catherine, la quarantaine d√©pass√©e, s’√©vade √† Recife d’un quotidien banal de cadre moyen parisien. Sous le soleil‚Ķ la plage et un beau jeune homme, m√©tis, Gil. Il s√©duit la dame en pleine r√©vision de sa vie pass√©e, exploite toutes ses dispositions financi√®res et sa vacance sexuelle. La d√©ch√©ance pr√©visible s’organise et Catherine subira m√©pris, abandon, violences et tentative de meurtre par le feu. Mais, telle La salamandre, elle rena√ģtra, certes d√©figur√©e, pour une survie path√©tique, prix de sa libert√© conquise.¬†Oublions cette histoire navrante, au th√®me rebattu, au symbole appuy√© et au style sans relief, malgr√© son affectation, et retrouvons l’auteur attachant qui a su √©voquer, avec talent et originalit√©, ce pays qu’il conna√ģt bien : relisons son Prix Goncourt, Rouge Br√©sil (NB octobre 2001).