La religieuse de Madrigal

CASTILLO Michel del

Ana d’Autriche, fille illégitime de Maria de Mendoza et du fils bâtard de Charles Quint et demi-frère de Philippe d’Espagne, Don Juan, est destinée au couvent dès avant sa naissance. À six ans, elle entre au Monastère de Madrigal, au coeur de la Castille ; à vingt ans, elle est contrainte à prononcer ses voeux contre sa volonté. Débarque un jour à Madrigal un mystérieux étranger que l’on soupçonne être le roi déchu du Portugal que l’on croyait mort au combat. Tous deux vont éprouver une passion qui causera un scandale et leur perte.

 

Voyant dans ce drame de l’enfance bafouée un rappel de sa propre destinée, Michel del Castillo trace un parallèle qui ne convainc pas entre la petite Ana et lui-même. Reste un récit dont le temps n’a pas éclairci les zones de mystère, qui se déroule sur fond d’Inquisition, à l’époque où cinquante mille Maures convertis de force ont été envoyés mourir de faim et de froid dans le nord de l’Espagne. Un roman historique fort intéressant et fort bien écrit.