La psychanalyse de l’oubli. (Groom Lake ; 1.)

RICHEZ Hervé, DZIALOWSKI Jean-Jacques

& &

 

Un diplomate r√©ussit √† √©chapper √† la prise d’otages de l’ambassade des √Čtats-Unis en Iran, puis dispara√ģt sans avertir sa femme, envoy√© √† nouveau en mission secr√®te par le gouvernement. Vingt-cinq ans apr√®s, une femme rencontre son psy¬†; elle semble schizophr√®ne. Ce toubib est le fils du disparu, il a lui-m√™me de s√©rieux probl√®mes avec sa femme. Dans un ¬†h√īpital secret √©troitement surveill√© par les autorit√©s, un groupe de gamins de dix √† douze ans sont reclus. L’un d’eux s’en √©vade, provoquant des r√©actions militaires d√©mesur√©es, ce qui laisse deviner que le gosse a une importance strat√©gique √©norme¬†; il serait le fruit d’une d√©couverte fondamentale, la r√©incarnation‚Ķ

 

Cette introduction compliqu√©e est all√©chante¬†: les pistes sont nombreuses, √©nigmatiques. Le r√©cit d√©coup√© comme un film sait √©veiller l’int√©r√™t vers les d√©veloppements futurs o√Ļ pouvoir et psychanalyse se m√©langent au fantastique. Les portraits qui manquent parfois de pr√©cision et de vie, les couleurs dures et artificielles, sont rachet√©s par une mise en page diverse et rythm√©e aux multiples et modernes dispositions. Esp√©rons que les tomes suivants r√©pondront aux espoirs suscit√©s par cet album.