La princesse qui avait presque tout

LEVERT Mireille, MASSE Josée

& &

 

Alizarine, princesse de Cramoisie, a tout pour être heureuse. Fous d’elle, ses parents ont beau exaucer le moindre de ses caprices – le meilleur architecte pour son château, un train électrique géant, des souliers de bal dernier cri – tout lui semble moche. Toute initiative déclenche de grincheux ou braillards « JE M’ENNUIE », et pourtant elle est si jolie quand elle dort ! Seul le prince Bleu de Prussie, as des pliages qui lui confectionne une maison en papier, sauve la situation. Peut-être parce que la princesse fait enfin quelque chose de ses dix doigts, avec des moyens tout simples : l’argent ne fait pas le bonheur. Histoire un peu longue, final un peu court, mais les illustrations, dans un registre conte de fées modernisé, sont dynamiques, les robes parées de couleurs lumineuses, les personnages expressifs.