La petite fille au manteau rouge.

LIGOCKA Roma, FINCKENSTEIN Iris von

En 1941, dans le ghetto de Cracovie, Roma Liebling, v√™tue d’un joli manteau rouge, donne la main √† sa grand-m√®re. Elle a trois ans, les yeux √† hauteur des bottes bien cir√©es des soldats et de la gueule mena√ßante des chiens ; les ordres hurl√©s la terrifient. Halt ! Schnell ! Sous le nom de Ligocka, sa m√®re r√©ussit √† s’√©vader avec elle et √† se cacher pendant deux ans : g√©n√©rosit√© des uns, refus des autres, hantise des d√©nonciations, angoisse, ins√©curit√©, enfance escamot√©e. La lib√©ration par les Russes apporte un bonheur √©ph√©m√®re, l’id√©al communiste marque pourtant son adolescence, la libert√© est encore bien loin. Presque toute sa famille – des juifs ais√©s – a disparu. Roma poursuit ses √©tudes et r√©ussit mieux sa vie professionnelle – elle est peintre, costumi√®re et d√©coratrice de th√©√Ętre – que sentimentale. Dans le film ¬ę La Liste de Schindler ¬Ľ, en 1983, elle se reconna√ģt imm√©diatement dans la petite fille en rouge.

L’auteur a √©crit son histoire avec Iris von Finckenstein pour perp√©tuer le souvenir et trouver la paix : √©mouvant t√©moignage authentique d’une femme traumatis√©e d√®s la petite enfance, toujours habit√©e par la peur et un sentiment diffus de culpabilit√©.