Un long samedi : entretiens

STEINER George, ADLER Laure

Quelques entretiens diffusés récemment sur France-Culture composent ce recueil. Ils abordent des thèmes universels récurrents dans l’oeuvre de George Steiner, intellectuel atypique : la civilisation européenne, dont il est le fils surdoué, le judaïsme, le langage, la littérature, la philosophie, la lecture… On y retrouve cet esprit critique sans concession dont l’âge accentue l’ironie amère. Il n’y malmène pas seulement le politiquement correct (il déteste Freud, admire sans réserve Heidegger et Céline, estime possible la fin d’Israël) ; il ose aussi – au milieu de développements trop brefs, et de pure grâce, sur la littérature, la musique – quelques digressions carrément réactionnaires sur l’absence de génie créateur féminin, sur l’inexplicable supériorité du peuple juif… Ne nous y trompons pas cependant : il ne s’agit pas d’un nouvel opus de l’auteur mais d’interviews retranscrites par la journaliste, Laure Adler, aux fins de publication. La dimension de cette pensée n’y trouve pas son véritable espace, même si l’on en perçoit le stimulant écho.