La petite conformiste

SEYMAN Ingrid

√Ä Marseille, Esther vit aupr√®s de parents si anticonformistes qu’elle adopte souvent le contre-pied de leurs opinions ou de leurs comportements. Elle observe avec acuit√© le mode de vie de ses grands-parents paternels, Isaac et Fortun√©e, pieds-noirs juifs rapatri√©s d’Alg√©rie. Son passage de l’√©cole publique √† l’√©cole priv√©e, l’accueil d’une amie pour une soir√©e ou la soudainet√© des disputes conjugales, voil√† autant d’occasions de transmettre son point de vue d’enfant.¬†¬†L’auteure, journaliste, d√©roule en de courtes sayn√®tes des pans de la vie quotidienne de la fillette, de la naissance de son fr√®re jusqu’√† ses treize ans. Le ton est juste ; les portraits incisifs et sans complaisance g√©n√®rent des r√©parties truculentes. Les situations cocasses soulignent avec beaucoup d’√†-propos les contradictions du monde des adultes. La s√©v√©rit√© du regard n’exclut pas des moments de douce complicit√© avec la m√®re. La narration fluide, fort imag√©e, r√©v√®le progressivement des f√™lures du milieu familial qui conduisent √† une chute abrupte et dramatique. Quelques maladresses et outrances n’entament pas l’impression de l√©g√®ret√© fantasque et souriante que laisse ce premier roman. (J.D. et B.T.)