La merveille imparfaite

DE CARLO Andrea

Novembre 2015. Fayence, petite commune du Var, accueille un concert caritatif du c√©l√®bre groupe de rock anglais, les Bebonkers. Nick, leur chanteur un peu vieillissant, se pose des questions existentielles : inspiration, composition, vie priv√©e cahoteuse, entourage de parasites et, demain, une troisi√®me √©pouse, terriblement organis√©e. Le hasard lui fait rencontrer Milena qui, dans sa boutique La Merveille imparfaite, cr√©e des glaces in√©dites et merveilleuses‚Ķ imparfaites car √©ph√©m√®res‚Ķ Avec sa compagne, elle doit bient√īt commencer une PMA. Nick et Milena vont-ils, sans r√©fl√©chir, changer le cours et le sens de leur vie ?¬†¬†¬†¬†En quatre jours et trente-cinq chapitres bien d√©limit√©s, Andrea de Carlo (Oc√©an de v√©rit√©s, NB mai 2009) se penche alternativement sur les deux personnages. Pourquoi pas ? Mais tout est sans cesse incroyablement pr√©cis√© et argument√©, de la fabrication des glaces au rock le plus pur ou le plus traditionnel ‚Äď en passant par la bisexualit√© ‚Äď jusqu‚Äô√† la lassitude, celle du lecteur. Pourtant on continue √† lire m√™me si, de l‚Äôintrigue amoureuse on a tout compris d√®s le d√©but car l‚Äô√©criture est fluide, sans originalit√© pourtant. Peu avant la fin se d√©roule une sc√®ne remarquablement comique. On aura beaucoup attendu‚Ķ (C.M. et M.-C.A.)