La maison des lettres : conversations avec Christophe Mercier

LAPOUGE Gilles

Christophe Mercier interroge Gilles Lapouge qui se raconte‚Ķ Naissance √† Digne en 1923, p√®re officier, enfance en Alg√©rie, m√©diocre scolarit√© √† Aix, mais lecture d√©terminante de Rimbaud. Puis ce provincial, √©tudiant ind√©cis au Quartier Latin, fr√©quente la Maison des Lettres o√Ļ des intellectuels de l’apr√®s-guerre nourrissent son esprit curieux. Journaliste √† Oran, puis au Br√©sil, il entre ensuite au Figaro puis √† Combat. Depuis quarante ans, il est un pilier de La Quinzaine Litt√©raire. Homme de radio, de TV, c’est dans l’√©criture qu’il se r√©alise pleinement. Ce voyageur atypique, qui exalte son go√Ľt pour les ruines et l’utopie, a √©crit de multiples romans, des po√®mes, des analyses √©clair√©es et originales d’oeuvres d’auteurs tr√®s choisis. ¬†L’√©crivain conjugue autosatisfaction, fausse modestie, jugements abrupts. Il utilise avec habilet√© de prometteuses opportunit√©s. Mais sa fid√©lit√© √† un lien familial fort ainsi qu’√† des amiti√©s vraies, sa cr√©ativit√© si diversifi√©e et l’√©lan vital de cet √©ternel jeune homme touchent le lecteur. Ce nouvel ouvrage compl√®te La l√©gende de la g√©ographie (NB mai 2009).