La damoiselle sauvage (Olwen fille d’Arthur ; 1)

LEGRAND Olivier, ANNABEL

Olwen vit dans un village reculé avec son grand-père. À l’occasion d’une razzia dont leur village est victime, un mystérieux chevalier vient à leur secours et emporte la victoire ; ils viennent d’être sauvés par le chevalier Gauvain. Sa présence ne laisse aucune place au hasard et Olwen découvre un secret au sujet de sa naissance. Si sa mère est bien morte en la mettant au monde, son père est le roi Arthur et il va lui falloir suivre Gauvain à Camelot.  Il s’agit d’une nouvelle variante des légendes arthuriennes. Cette fois-ci, l’on s’intéresse moins aux chevaliers qu’à une jolie jeune fille qui découvre la condition féminine à la cour de Camelot. Le dessin est très classique, soigné et agréable. L’histoire, si elle est originale dans ce contexte, est sans grand relief ni imagination. Le scénario se tient malgré tout et la qualité du graphisme sauve une histoire un peu plate. (E.B. et A.D.)