Les sans-visages

DUBOIS Pierre, KAS

Au dĂ©but du XVIIe siĂšcle, dans le chaos de la Guerre de Trente ans, des bandes de brigands se constituent partout en Allemagne. Les Sans-Visages sont de ceux lĂ . MenĂ©s par un mystĂ©rieux capitaine à tĂȘte de loup, ils cachent leurs visages derriĂšre des masques lugubres. Alors qu’ils sont poursuivis par une cavalerie ennemie, ils trouvent refuge dans un pays coupĂ© du monde, au-delĂ  d’un dĂ©filĂ©, apparemment inaccessible. Ils dĂ©couvrent un paradis prĂ©servĂ©, dont la paix est perturbĂ©e par l’arrivĂ©e de ces terribles mercenaires
  L’imaginaire crĂ©Ă© par Kas et Dubois est saisissant, tout en contraste entre les flammes et l’horreur de la guerre, et l’éden bucolique du pays cachĂ©. Le rĂ©cit dĂ©crit la rencontre de ces deux mondes, et le lent et fragile apprivoisement de la force par la grĂące, les mercenaires finissant par s’adoucir au contact de leurs hĂŽtes. La portĂ©e symbolique de l’histoire est plutĂŽt convaincante, servie par un dessin d’une grande maĂźtrise, tant pour les mouvements des personnages que les paysages, et les ambiances de couleur. On regrettera cependant que l’ensemble soit alourdi par les nombreux mĂ©andres du scĂ©nario, et la surcharge graphique de certaines pages. Il est dommage de peiner Ă  parvenir au bout
 (A.J. et A.D.)