La couleur du soleil

CAMILLERI Andrea

Lors d’un séjour à Syracuse, Andrea Camilleri fait la connaissance d’un mystérieux personnage qui lui divulgue des manuscrits inédits du célèbre peintre italien du XVI siècle, Le Caravage. À partir des quelques passages retranscris subrepticement pendant cette entrevue, le narrateur reconstitue la période des errances du peintre lorsqu’il fuyait la justice des Chevaliers de Malte et celle du pape à la fin de sa vie.

¬†Andrea Camilleri compose sur fond policier, son th√®me de pr√©dilection (La lune de papier, NB mai 2008), une nouvelle centr√©e sur la p√©riode maltaise et sicilienne du Caravage. Il retrace les moments cl√©s de la vie de l‚Äôartiste¬†: le d√©clin de sa vue, sa r√©putation sulfureuse, ses acc√®s de col√®re et surtout sa technique du clair-obscur √† travers. Son texte hach√© en de multiples paragraphes d‚Äôin√©gales longueurs est r√©dig√© d‚Äôune √©criture √† l’ancienne, t√©moignant de sa prouesse linguistique. Une nouvelle atypique sur un peintre √† (re)d√©couvrir.