La controverse des temps.

BENCHEMSI Rajae

Ils s’étaient connus étudiants à Paris et des liens restaient tissés depuis leur retour au Maroc. Maintenant historienne, professeur, journaliste ou médecin, ils ont en commun le culte de leurs racines et, pour Houda, la philosophe et Ilyas, le maître soufi, un amour exalté aussi bien qu’impossible. Rajae Benchemsi prend prétexte de cette rencontre pour convoquer dans ce livre érudit l’histoire de son pays, sa culture ancestrale, l’atmosphère paradoxale d’un Maroc atemporel où se côtoient modernité et mystères du passé. Entre Fès, la cité d’autrefois, et Casablanca l’arrogante, l’auteure évolue au sein d’une élite sociale et intellectuelle cultivée et raffinée, dont les soirées mondaines allient la délicatesse des mets à l’extase des chants sacrés. Dans ce livre, doté d’une grande profondeur et d’où émane quelque chose de paisible, le sentiment de sacralité est omniprésent. Servi par une écriture envoûtante, descriptive et sensuelle, qui n’est pas sans rappeler La Fracture du désir (NB mai 1999), il n’en dénonce pas moins les accablantes conséquences de la modernisation, au détriment des valeurs traditionnelles.