La bonne couleur.

HASSAN Ya√ęl

& & &  

 

Max est d√©sesp√©r√© √† l’id√©e de faire sa rentr√©e avec un uniforme brun alors qu’il en portait un rouge, presque la couleur de l’√©lite. Il vit dans un pays o√Ļ toute libert√©, tout sentiment, tout rappel du pass√© est interdit. Il a transgress√© la loi en se liant d’amiti√© avec F√©lix, un vieil antiquaire qui habite son immeuble et qui l’a attir√© dans son sous-sol o√Ļ il a gard√© livres et cassettes d’autrefois. Sa m√®re l’a d√©nonc√© au proviseur du lyc√©e, ce qui lui a valu son changement de statut. Mais Max tient bon et va d√©couvrir l’existence d’un r√©seau de r√©sistance dont les membres le surprendront.

Malgr√© des professions de foi assez appuy√©es, la peur est assez pr√©sente pour faire comprendre les dangers du totalitarisme et l’importance de l’engagement politique. Cela compense une fin utopique : une r√©volution o√Ļ le sang ne coulerait pas !¬†