La blanchisserie (France de Riga ; 2)

SÉRAPHINE

& &

 

L’Europe Ă  l’époque de Bonaparte. Dans le premier tome, Marie Birot et sa fille, AdelaĂŻde, tĂ©moins du meurtre d’une jeune femme, avaient repris le commerce et le carnet d’adresses de la dĂ©funte, marchande  en lingerie fine, et couraient les capitales d’Europe. DĂ©sireuse de venger sa mĂšre assassinĂ©e Ă  son tour, AdelaĂŻde se fait embaucher Ă  Hambourg par la propriĂ©taire de La Blanchisserie, une Ă©nigmatique vieille aristocrate. Sous l’enseigne de la Blanchisserie se cache en fait un rĂ©seau de renseignement au service de la cause fĂ©ministe. Devenue France de Riga, AdelaĂŻde est envoyĂ©e en mission au pĂ©ril de sa vie, elle aussi…

Le dessin est d’un Ă©lĂ©gant rĂ©alisme dans les scĂšnes d’action dangereuse comme dans celles de sĂ©duction coquine.  Les personnages, plutĂŽt inexpressifs prennent un peu d’épaisseur, et l’intrigue se dĂ©veloppe lentement, pas forcĂ©ment crĂ©dible, ni accrocheuse.