King David

OZANAM Antoine, SINGELIN Guillaume

& & &

 

L’histoire est connue, c’est celle de David contre Goliath. Mais le petit berger est d’un autre genre : il rel√®ve les compteurs des prostitu√©es √† Harlem ; Goliath est chef de gang et le roi Sa√ľl est le parrain de la mafia. Quant √† Dieu, c’est le parrain des parrains. Si l’Ancien Testament regorge d’√©pisodes sanglants, King David n’est pas en reste. Cette adaptation de la Bible est trash, √† la mani√®re des films de Tarentino. Le style graphique est vif, les visages laids et anguleux, au trait rapide, et les couleurs glauques √† l’encre sont jet√©es comme le sang qui gicle. Un remake biblique audacieux, tr√®s noir, parfois dr√īle, dans un environnement pas tr√®s catholique.